Le big Kiff, c’est le Kelsch

© photo R.A.N.
© photo R.A.N.
A-  |  A+

Nous voici à l’aube d’une troisième année d’Alsace Tendance[s]. Avec déjà 7 numéros au compteur. Tout au long de nos publications l’équipe a connu des coups de bourre, des coups de pompe, des coups de sang, des pétages de plombs et grillé nombre de fusibles dont on a perdu le compte. Le prix à payer pour que le magazine reflète la richesse et la beauté de sa région. Avec à la clé le bonheur de tenir entre les mains un journal racontant une Alsace qui le vaut bien. D’ailleurs Stéphane Bern lui-même, maître de cérémonies et figure people par excellence des élections prestigieuses, a reconnu le caractère inimitable de l’Alsace avec la consécration d’Eguisheim, dans son émission télévisée, comme « Village préféré des Français ».

Chapeau bas donc pour Eguisheim. Nous lui rendons hommage, dans ce numéro de Noël, avec un reportage tout frais tout nouveau.

Autre point fort de ce magazine l’univers des Alsatiques, une exclusivité bien régionale destinée aux amoureux des beaux livres. Car l’Alsace est un véritable paradis pour bibliophiles.

Focus également sur les trois mousquetaires de Noël : Saint Nicolas, Christkindel et le Hans Trapp. Or, comme les mousquetaires sont, en réalité, au nombre de quatre, nous n’avons pas négligé le Peckeresel, baudet qui traîne toujours un peu les sabots derrière nos trois super héros. Que vous découvrirez ici sous un éclairage digne de Star Wars. Eh oui, il faut rester dans le move et suivre son époque.

Après l’effort… Une bonne sieste ne serait pas de trop pour notre rédaction avant d’attaquer le numéro de printemps. C’est pour demain et on se permettrait bien, en attendant, un peu de douceur sur fond de lin tressé avec ces carreaux si ravissants, ces points de croix, ce toucher si root, si cosy, si « heimlich ». Tout ceci pour vous dire qu’il sera aussi question, dans notre magazine, d’étoffe 100 % tradition mais aussi des dessus et des dessous du costume alsacien.

Et nous, nous attaquons notre temps de pause dans les bras du kelsch, si kiffant et définitivement tendance.